Tenue correcte exigée (la valeur de nos vêtements)- La Modernité # 5

Par le décembre 14, 2016

Tableau de bord d’une vidéo

Alors cette vidéo…elle m’aura donné du fil (c’est le cas de le dire…) à retordre. Avant d’aller plus loin, rappelons, pour ceux qui n’auraient pas suivi, la raison pour laquelle ce sujet est venu sur la table.

Au mois d’octobre vous étiez 1000 abonnés sur la chaîne (joie), et pour vous remercier je vous ai proposé de choisir un thème pour un prochain épisode. Beaucoup ont joué le jeu, et je les remercie, avec des idées hypers variées : l’histoire de la Corée,  l’invention des commodités, la Conquête du Mexique par Cortès, la bête du Gévaudan (si si !). Des sujets passionnants que j’aurai plaisir à travailler un jour, j’espère. Ceci étant, celui sur la mode vestimentaire, sans grande surprise, l’a emporté.
Et me voilà donc il y a quelques semaines en train d’écrire un premier script retraçant l’histoire d’un costume d’époque. Je crois mettre pas mal attardée sur la chemise à froufrous de Louis 14 qui va modifier une partie des tendances issues du Moyen Age et de la Renaissance. Des détails sur ces chemises bouffantes il y a en un paquet, des pages et des pages… avec une dose (homéopathique) de suspens : Louis 14 va-t-il aussi abandonner les souliers à ruban et à talonnettes ???
Spoil : Non , il les garde ! (ouf !) Une mode qui restera inchangée jusqu’à la Révolution (heu…la Révolution ? Pourtant il m’avait semblé que les talonnettes avaient été remises au gout du jour par un de nos dirigeants politiques, mais passons…).

Après Louis 14, je vous parlais rapidement de Napoléon et de l’essor de l’industrie du textile au cours du 19ème. Puis, des robes à crinolines extravagantes des femmes contraintes ainsi à l’oisiveté pour enfin finir au début du 20ème siècle, avec la création de tenues de sport grâce à l’avènement de la bicyclette.

C’est très intéressant tout ça mais…Non, pas vraiment…En réalité j’ai été rapidement frappée par le manque d’intérêt qu’avait un tel récit. L’impression de réaliser une pale copie d’un épisode de Secrets d’Histoire m’a fait fermer le document word sur lequel j’étais pour me confronter à une nouvelle feuille blanche.
Cette fois, il fallait trouver une manière de parler de la mode, du costume sans tomber dans la version « catalogue La Redoute »…
Roland Barthes, dans son article Histoire sociologique du vêtement , dit une chose très juste :

« l’historien et le sociologue n’ont pas à étudier seulement des goûts, des modes ou des commodités ; […] ils doivent recenser non des « images » ou des traits de mœurs, mais des rapports et des valeurs […] » (p. 434).

En clair, c’est le travail du styliste de retracer les changements de couleurs, de textures et de manières de porter un vêtement mais ce n’est pas le rôle d’un travail scientifique historique et/ou sociologique.

Le résultat vous l’avez sous les yeux en vidéo, il en décevra sans doute certains qui souhaitaient une histoire classique du vêtement, mais peut-être qu’il en ravira d’autres en proposant une analyse sur la valeur que l’on accorde à nos vêtements.

http://https://www.youtube.com/watch?v=oMlJCSgBhII

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

A propos de l'auteur

author

Chaîne de vulgarisation scientifique traitant d’ archéologie, d’histoire et d’anthropologie. Retrouvez les vidéos sur Youtube !

Réseau sociaux

Soutenir l’émission grâce à Tipeee

Dernières publications

Licence CC

Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez PasseSauvage sur Hellocoton